Flynt
Dos rond
[Couplet 1]
Atteinte aux personnes en hausse, très peu de problèmes d'obésité
Des murs recouverts de tags, des familles qui cherchent la vérité
Sommeil agité, même complètement D.E.F.A.I.T
Des "m’as tu vu" et des "moi je", tu pourrais tout perdre à cause de ta queue
Le ciel est nuageux, les pares-chocs sont contre les pares-chocs
Un gosse qui lave ton pare-brise au feu, y a plus personne que ça choque
Pas les moyens de ses ambitions, des projets remis à plus tard
La délinquance est l'obsession des vieux, l'indifférence a pris possession des lieux
Trainées de p*sse sur le boulevard, y en a de toutes les couleurs
On règle pas les différends au bras d’fer chinois et on les règle pas à chou fleur
Check de la paume et check du poing avec les mecs du coin
Quelques lascars sous un hoodie, au moins ici les fachos se font tout p't**s
Tu confies tes gosses à des inconnus, les jours de paie sont trop espacés
Le rire jaune, c'est pas à cause des clopes, c'est pas à cause du café
Le masque sur les visages, c'est pas celui de Jim Carrey
On prend la gentillesse pour un pailla**on alors elle disparaît

[Refrain]
Je prends mon mal en patience, je fais le dos rond
On espère une vie meilleure
Mais est-ce que nous l'aurons ?
Main dans la main avec mes démons
J'essaie de couper les ponts
Je prends mon mal en patience
[Couplet 2]
On a des drôles de parcours, on déclare sa haine, on crache son amour
Crispé du 5 au 30, au 31, on rêve d'une grande maison, d’un grand terrain
Exclus de la société, âmes en peine, certains n’atteignent pas la trentaine
Des drapeaux noirs, des drapeaux arc-en-ciel, des vendus, des putes et des clowns à l'antenne
Dépendance à l’alcool aux garettes-ci, des idées noires ou bizarres à l'esprit
On espère que Paris atteindra les d'mies, on s'ennuie quand on n’a pas d'ennemis
Sur le bitume détritus et débris, comportement taciturne et mépris
Chacun pour soi, les OG veulent la vie des bourgeois, les bourgeois voudraient celle des OG
Avoir des couilles pour nuire à autrui, la réalité dépa**e la fiction
Des quartiers gangrenés par le produit, la réalité dépa**e l'addiction
Manque d'amour, mal de biftons, pas de bon job si pas d'piston
L'innocence perd sa présomption dans les drames auxquels nous a**istons
Des policiers racistes en fonction, des politiciens haut placés corrompus
Très forte économie parallèle, la justice n'y peut rien, Pôle emploi non plus
Chose promise chomdu, entre eux et nous, la confiance est rompue
Cinq contre cinq c'est qu'au futsal, les matraques inspectent les trous d'balles
En clippant "Formidable" à Pigalle, Clignancourt, Gare du Nord ou Châtelet - Les Halles
Stromae aurait pa**é la journée au poste, au pire, il aurait pris une balle
Delafontaine, Lariboisiere, Bichat, t'en ressors pas à tous les coups
Lorsque la République échoue, il est où l'bonheur, il est où ?

[Refrain]
Je prends mon mal en patience, je fais le dos rond
On espère une vie meilleure
Mais est-ce que nous l'aurons ?
Main dans la main avec mes démons
J'essaie de couper les ponts
Je prends mon mal en patience
Je fais le dos rond
Je prends mon mal en patience, je fais le dos rond
On espère une vie meilleure
Mais est-ce que nous l'aurons ?
Main dans la main avec mes démons
J'essaie de couper les ponts
Je prends mon mal en patience
Je fais le dos rond