Québec Redneck Bluegrass Project
J’chie des arcs-en-ciel
J’dois pas être cinq coeurs cinq trèfles certain
Dans l’journal de Montréal à matin
Les planètes s’alignent pas
J’en perds mon pad de rastas, on rajeunit pas
Chu deep down dans dep
J’m’enfonce dans dépression
Donne-moi des pelules
Que j’les écrase drette f**k
Crrrmfff, on a pété ma bulle
Kunming, ville du printemps éternel mon cul
J’t’en suit d’hiver en d’dans pis j’en peux p’us
Ostie de température de cancer
Y mouille à scieaux
Pis l’eau chaude est à l’énergie solaire
Si j’avais une femme dans l’boutte
A c’a mettrait sûrement pas dans bouche
J’peux même pus prendre ma d*****

Me su’s acheté une guitare de marde
Est pas remboursable
Juste après l’banjo d’bouette
Commandé su’ l’net
J’me su’ encore fait avoir comme un bleu
Comme à l’accoutumée dans l’Empire du milieu
On va s’faire crisser dehors, c’t’imminent
Y’a des trous dans les murs, on n’a pas d’prélart
La propriétaire a mange ses bas
Les quarante plaintes antécédentes aident pas
Quarante plaintes de sons, les cops savent mon nom
C’est sûr qu’à douze dans place à jammer du bluegra**
Mon chum lâche le band
Y’a besoin d’changer d’air ça a l’air
Y va dev’nir fonctionnaire
Un anarchiste remplit l’poste du hippie d’jadis
Et l’histoire se répète changer l’monde c’est pas faite

M’a faire un ostie d’bon mononc’ ça a l’air
Mais j’s’rais rien qu’un peu trop loin pour être parrain
Chu ben qu’ trop soucoupe chu pas pareil
J’vis dans un autre monde j’chie des arcs-en-ciel
Ça fait trois jours que j’mange brun
C’est ra**urant comme menu
J’t’écoeuré d’manger du riz
Des nouilles de riz, d’la bouffe de rue
Ça fait trois jours que j’mange brun
C’est ra**urant comme menu
Des hots hamburgers, d’la poutine pis du steak au jus
Chu ben qu’ trop soucoupe chu pas pareil
J’vis d’un autre monde, j’chie des arcs-en-ciel
J’chiiiie des arcs-en-ciel
J’chiiiie des arcs-en-ciel
Dans mon monde de pouliches et de princesses

Pognes toutes les couleurs du rainbow
Mixe-moi ça ensemble ça fait du brun l’gros
T’auras ben beau manger toutes les couleurs de d’jello
Rouge, vert, jaune, indigo
Ça fait du brun l’gros

J’chiiiie des arcs-en-ciel
J’chiiiie des arcs-en-ciel
Dans mon monde de pouliches et de princesses… What?

Mais c’est que j’dis là Jésus? chu ben qu’ trop stone
M’a m’faire dix chapelets tout nu, chu ben qu’ trop stone
M’a m’flageller, flageller, flageller
Chu ben qu’trop stone

J’aurais pas pu être normal
Faire mes courses su’ Costco
Manger du McDonald toutes les extras su’ l’trio
J’aurais pas pu être normal, aller checker ‘es spéciaux
Su’Walmart sans m’sentir coupable
J’aurais pas pu être normal, aller dins tout inclus
Roter su l’service du staff pis su’a bouffe de cul
J’aurais pas pu être normal, me chopper l’pad
Essayer d’me fondre dans ma**e, essayer d’faire la pia**e
J’aurais pas pu être normal…
Au yabe d’la marde, aussi ben m’tirer une balle
Me semble que j’ai déjà filé plus droite
J’m’ouvrirais l’crâne, j’me sacrerais du Mr Net
Si c’tait comme que, peser su’ reset
Me rafraîchir la mémoire
Du bleach en dessour d’la casquette
Pour blanchir les idées noires, les idées noires
Les idées brunes, les idées brunes
Les idées rose fluo, j’haïs ça l’rose fluo
J’pourrais p’t-être faire des tubes
Autant qu’en compte un bolet des épinettes
Sortir du texte, de ma tête de mule
Pour en taper des ca**ettes
En veux-tu? En v’là
Des fois c’est cool quand ça va pas
Tu chies pas juste des arcs-en-ciel
Mais tu chies aussi des canevas d’chansonnettes
Des rifs de bouette
Des tounes de gawas
Pis quand qu’y’en a une qui reste, tu t’pètes
Tu parleras de d’ça dans un autre texte
Et voici la simple recette du Québec Redneck

Ça pis des Hou! Ça pis des Ah! Ça pis des Yaaaah!
Ça pis des oh yeah! Ça pis des sweetmama!
Ça pis des Hiiihaaa!
Ça pis des Hooooohooooohooooohooooo!
Haaaaahaaaaahaaaaaahaaaaa!
Haaaaaf**k!

J’ai un double chin, chu rendu avec des t**s
J’ai un beer belly que je n’puis plus cacher
J’ai une couronne mais je ne suis pas roi
Oui j’ai des f**ks dans gueule gros comme le bras
L’ostie d’ostéochondrite, mes genoux s’effritent
J’peux même p’us m’taper de three-sixty flips
Plus la moindre ride p’us d’power slide
P’us d’team St-Luc Chicout north side

J’ai l’cancer d’la pensée, ç’comme un osti d’gros ca**e-tête
J’sais pas si c’est l’PC, mais j’pas capable de l’faire (x2)

Ah f**k! J’ai pété l’ostie d’capote
C’est sûr que tu penses au sida elle avait des trous dins bras
J’ai pas trop l’coeur à’ fête, j’ai même l’ostie d’air bête
Une toune de Charles Lost Hudon sont mes affaires dans tête
J’me saoule bougon, la toune fit calissement ben t’u suite
En primeur drette là « C’est dull en crisse »

C’est l’hiver pis mon char décolle pas
J’reste à coté mais chu trop chaud pour marcher
C’est dull en crisse, c’est dull en crisse, c’est dull en crisse

J’me r’lève de brosse avec une pia**e dans mes poches
M’a l’investir dans machine à liqueurs
Une Crush aux fraises devrait me r’placer la face
Mais la machine elle a bouffé ma pia**e
C’est dull en crisse, c’est dull en crisse, c’est dull en crisse
C’est dull en crisse, c’est dull en crisse, c’est dull en crisse
Ah ouais crisse que cest dull

J’m’en vas manger mon seul repas d’la journée
Une bonne barbec’ avec du fromage râpé
Mais juste avant de déguster la matière
J’constate… qu’un punk sale avait dévissé la salière

C’est dull en crisse, c’est dull en crisse, c’est dull en crisse
Ah ouais, crisse que c’est dull (x2)

L’autre jour, j’rencontre une belle fille au bar
Ça va ben, elle pis moi on jase
J’la ramène chez nous toute est cool jusque-là
Jusqu’à c’que j’constate que c’était un gars

C’est dull en crisse, c’est dull en crisse, c’est dull en crisse
Ah ouais crisse que c’est dull (x2)

Mes chums pis moi on se faisait des couteaux
Après quatre, cinq j’m’en v’nais pas mal garlot
Un p’t** dernier, après on arrête tout
J’pa**e tout droite j’me colle un couteau sur la joue

C’est dull en crisse, c’est dull en crisse, c’est dull en crisse
Ah ouais crisse que c’est dull (x3)

Hou! Ha! Yaaaa! Oh yeah! Sweetmama! Hiiihaaa!
Hooooohooooohooooohooooo!
Haaaaahaaaaahaaaaaahaaaaa! Haaaaaf**k!

J’dois pas être cinq coeurs cinq trèfles certain
Dans l’journal de Montréal à matin
Les planètes s’alignent pas
J’en perds mon pad de rastas, on rajeunit pas
Chu deep down dans dep
J’m’enfonce dans dépression
Donne-moi des pelules
Que j’les écrase drette f**k
Crrrmfff, on a pété ma bulle… Pop

Pis parle-moi pas d’pop calisse non, de radio de disco pis
D’piston
De pop recyclage, de main stream, de va-pas-chercher-plus-loin
Couplet refrain, couplet refrain, bridge refrain
J’me suis créé un filtre à pop, y dure à peu près cinq minutes
Mais si jamais j’ai à faire la file pour m’acheter des trucs
À’ caisse… pis ça dure plus que ça
Si y’a d’la pop dans place, j’sacre mon camp de d’là
C’est comme les repas-tv surgelés, les chansons réchauffées
Syntonise pis abrutis-toé

J’aurais pas pu être normal, taper mes programmes
Radio dans l’char de jour, zombie d’vant‘a tv l’soir
J’aurais pas pu être normal, boire d’la Coors light
Checker faire à Double Occupation les pecks et les guedailles
J’aurais pas pu être normal, aller danser comme un colon su’es
Colonnes
Eau d’cologne et col en V, collant avec les femmes
Comme une pintade au printemps qui fait sa marche nuptiale
Comme un gros d***** bag qui drague su’l’crystal
Envoye le d***** avec la seringue dins veines, tu lèves ben plus
Au bench
Envoye le d***** avec tes stripes capillaires quand tu cours
Tu fends l’air

Envoye le d***** (x4)

J’aurais pas pu être normal, faire des tounes de trois minutes
Et d’mie
On m’a dit qu’si y étaient présentables
J’aurais d’la Socan par la malle
J’aurais pas pu être normal, être un suckeux d’Socan (X5)

Mais non, j’fais des tounes interminables qu’y ont pas d’bon sens

J’aurais pas pu être normal, faire des tounes de trois minutes
Et d’mie
On m’a dit qu’si y étaient présentables
J’aurais d’la Socan par la malle
J’aurais pas pu être normal, être un suckeux d’Socan (X5)

Mais non, j’fais des tounes interminables qu’y ont pas d’bon sens