Québec Redneck Bluegrass Project
Sevrage
Ma mére me disait que c’était ben ben simple
Qu’c’était parc’ que j’ai manqué d’lait c’pour ça qu’j’avais
Soif de même

Ma mére me disait que c’était ben ben simple
Qu’c’était parc’ que j’ai manqué d’lait c’pour ça que j’avais
Soif de même

Envoye

Ma mére me disait que c’était ben ben simple
Qu’c’était parc’ que j’ai manqué d’lait c’pour ça qu’j’avais
Soif de même

Ma mére me disait que c’était ben ben simple
Qu’c’était parc’ que j’ai manqué d’lait c’pour ça que j’avais
Soif de même

Ma maman ma mére me disait
C’tout c’qui a de plus logique
Que si j’avais soif de même
C’est dû à un sevrage trop drastique
Mais maman tu te trompes tu te trompes
Sur mon cas
Si j’ai l’gargoton aussi sec
C’est plutôt tous les p’t**s tracas

Qui l’achèssent qui l’a**èchent
On est jusqu’au cou dans la dèche
J’ai autant d’tracas que l’Bangladesh
J’peux ben avoir aussi soif

L’impôt l’Hydro les médias
Les étoles les États
Les frais dentaires les taux bancaires
Entends-tu l’étau qui s’resserre
Comme les serres acérées
Des rapaces de la pire race
Les dettes les taxes
Les traîtres les visages à deux faces
Les rares baises où j’fais patate
Ben non j’t’une bête dans l’bed
Et j’aime me mater quand j’baise
Les d*****s les frais chiés
Concours de chant télévisés
Hipsters glamours les selfs centrés
Les patates pilées instantanées
L’ostie d’orangeade dégazée
Le recyclage pas recyclé
Les coupeux d’dope au fentanyl
Tuer ses clients faut-tu être débile
Un osti d’plan d’affaires de con
Faut qu’tu tues ta compét**ion
C’pas tes habitués qui faut qu’tu tues
Parc’ qu’ c’pas mal sûr qu’t’es r’verras p’us

Ma mére me disait
Que c’était ben ben simple
Qu’c’tait parc’ que
J’ai manqué d’lait c’pour ça qu’j’avais
Soif de même

Ma mére me disait
Que c’était ben ben simple
Qu’c’tait parc’ que
J’ai manqué d’lait
C’pour ça qu’j’avais
Soif de même
Envoye

Mais maman tu te trompes
Tu te trompes sur mon cas
Si j’ai l’gargoton aussi sec
C’est plutôt tous les p’t**s tracas
Qui l’achèssent qui l’a**èchent
On est jusqu’au cou dans la dèche
J’ai autant d’tracas que l’Bangladesh
J’peux ben avoir aussi soif

Les beaucoup d’looks peu d’conviction
Les nombrilistes les faux tetons
Les suiveux les branleux
Les balances et les queue vache queue
Tu sais-tu c’qui m’fait chier moé

À part les pruneaux pis l’McDo
À part la viande avariée
Pis les noyaux d’habanero
Ben au nez c’qui m’pue
C’est de pas pouvoir boire dans rue
Pourtant j’milite et je milite
Pour pouvoir boire su’a voie publique
J’me tape ticket après ticket
Mais ça change pas ça régresse
Y’en a qui disent qu’la rue est à nous
Pour y croire y faut être fou

Les canicules l’apocalypse
L’hiver les climatosceptiques
Les piqûres de tiques les puces de lit
L’amiante dans vermiculite
Tout’ les millions d’cancers
Tout’ les terroristes au pouvoir
Les soirées qui manquent de bière
L’ostie d’journée des éphémères
Ça fait chier quand t’es en becyc’
Manger des bebittes c’est pas l’trip
Malgré que c’pas piqué des lombrics
Un coup frit tout’ goûte les chips

Ma mére me disait que c’était ben ben simple
Qu’c’était parc’ que j’ai manqué d’lait ç’pour ça qu’j’avais
Soif de même
Ma mére me disait que c’était ben ben simple
Qu’c’était parc’ que j’ai manqué d’lait ç’pour ça qu’j’avais
Soif de même

Envoye

Ma maman ma mére ma maman ma maman ma mére
Ma maman ma mére me disait c’est tout c’qui a de plus logique
Si j’avais soif de même c’est dû à un sevrage trop drastique

Mais si j’ai manqué d’lait
J’te jure que j’ai pas manqué d’seins
J’aurai été gâté sur ce point
Toujours quelques-uns sous la main
On m’en offre encore d’ailleurs le soir
Avec des marquettes noirs
Pour qu’de mon nom je les habille
Souvenirs à l’encre indélébile

Ma mére me disait que c’était ben ben simple
Qu’c’était parc’ que j’ai manqué d’lait c’pour ça qu’j’avais
Soif de même
Ma mére me disait que c’était ben ben simple
Qu’c’était parc’ que j’ai manqué d’lait c’pour ça
Qu’j’avais
Soif de même

Envoye