Québec Redneck Bluegrass Project
Jig-a-Loo
J’me décolle dans l’folk agricole dans poésie scie mécanique
Dans l’yodel sylvicole dins riffs aviaires et botaniques
Bercé par des beats de cinq point claque d’un beau rythm de manifold
Je brette je bazoute je bizoune et je fourre

Le chien ’ec ma réguine ça f ’ra ben d’autres tounes de machines
Pour écrire des tounes à peu près cool ça prend un peu d’encre mais ben du fuel
Ça prend du fuel c’t’un moyen temps mais aussi ben du lubrifiant
Pour que ça vire au quart de tour faut ben qu’tu graisses ça par en d’ssour

Comme disait le vieil adage j’fais du folk de garage
Si c’est pas hillbilly ben raide on fait des shows dans shed
Oui je yudelé hihi su’ des airs de banc d’scie
Ça fait du beau folk en osti à l’odeur de sciure de sueur de suie

Moi j’fais du folk de shed à bois sur des airs de débrousse
Du folk de gawa tout en échoussant des souches
Au son d’ma pompe à l’eau qui aurait ben besoin de Jig-a-Loo
Des pentures de mon caveau qui en auraient ben besoin itou

One two three two
Two two three two

Un p’t** coup de Jig-a-Loo
C’est r’parti à virer en fou ça roule comme une bille
Comme un neu’
Que c’est qu’ça prendrait d’plus pour être heureux
Comme une bille comme un neu’
Que c’est qu’ça prendrait d’plus pour être heureux
Faire d’la pépine avec ma blonde
Même si ça sonne date de bonhomme
Pour moé a trippe pas mal autant
Qu’une date de bourge au restaurant
On pine la pépine après-midi bebé
On pimp le tracteur en été
On creuse des trous on ta**e d’la bouette
On pose des calvettes
On joue-tu ’ec nos jouets d’a****es
Avec un paquet d’bouteilles de lube
D’l’huile à moteur du Jig-a-Loo
Le gun à graisse dans tout’ les trous
Parle-moi donc d’ton fétiche
Je te parlerai peut-êt’e du mien
Ça fait monter l’huile hydraulique
Quand a goal la pépine à lapin
Jig-a-loo jig-a-loo

Un p’t** coup de Jig-a-Loo
C’est r’parti à virer en fou ça roule comme une bille
Comme un neu’
Que c’est qu’ça prendrait d’plus pour être heureux
Comme une bille comme un neu’
Que c’est qu’ça prendrait d’plus pour être heureux

Pour faire du folk agricole même d’la poésie pour Satan
Les prérequis sont pas stressants
Faut rien qu’tu restes dans l’fond du rang
T’es ben correct quand l’truck à vidange se vire dans ta cour
Quand tu r’trouves ton chat pogné d’un piége à ours
Quand y’a justement pas un chat qui veut te gratter à contrat
Que l’seul moyen d’ouvrir ta cour
C’est d’t’acheter d’la machinerie lourde
Quand tu peux ben faire l’amour d’aplomb à toute heure du jour
Sans faire freaker tes voisins n’importe où su’ ton terrain

Un deux temps deux trois quatre temps

Un p’t** coup de Jig-a-Loo
Une p’t**e couche d’huile à mouche c’est r’parti en fou
Clutch en deux
Que c’est qu’ça prendrait d’plus pour être heureux
R’parti en fou clutch en deux
Que c’est qu’ça prendrait d’plus pour être heureux
Pour faire du folk sale du trad trash
Chu drette dans l’stash
Y’aurait même a**ez grand pour faire le Gawa Fest de St-Nazaire
Cinq poêles à bois dix places à feu
L’gros crisse de party où c’tu l’veux
Icitte le gawa sent l’gouda le single malt qui coûte un bras

M’a dire comme disait Desjardins
≪Y’a rien qu’icitte qu’on est ben≫
Pour moé quand y’a écrit son refrain
Y’était chez nous c’est ben certain
Le cha**eur à l’affût le chien méchant la gate barrée
Celle qui quand a pivote t’en grince une shot

Un p’t** coup de Jig-a-Loo
C’est r’parti à virer en fou ça roule comme une bille
Comme un neu’
Que c’est qu’ça prendrait d’plus pour être heureux
Comme une bille comme un neu’
Que c’est qu’ça prendrait d’plus pour être heureux