A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Faf Larage

"Ils deviennent ce qu’ils voient"

[Refrain]
Ils deviennent ce qu'ils voient, et voient ce qu'ils deviennent
Qu'est-ce qu'ils deviennent
Dans cette chienne de vie ils veulent la tienne
S'il y a des blèmes, on s'en fout, on tente quand même
Pose-toi la question, après, qui tiendra les rênes?

[Interlude]
Gaffe au précipice, fils
D'en haut on glisse vite

[Couplet 1: Freeman]
Les frères se charcutent, se mutent en bêtes, butent
Plus personne se respecte dans ma ville
À présent tout a un prix, tout s'achète
L'échec, habitué, l'espoir s'échappe, la poisse
Plus d'crasse, que des crasses, cèdent pour certains à la coke
Pousse, trop d'dettes, la misère pèse
Les gosses pèsent, pour le pèze
La praise se présente sur trappe
Compte, chaque quartier possède un mac qui racle le fond d'la caisse du peuple qui taffe
La foule flanche
Penche vers la débauche cochée, fauchée
Avec le manche la voix résiste
Mal enraciné, on t'désiste, la cloche retentit
Iota Alpha, braque pour la survie l'ami
Où est le juste, le sinistre prime
Protège ton anus sur l'bitume, le fric XXX le pouvoir tangue
Plisse les yeux garçon, à fond dans l'business
XXX gonflés, restes d'un passé noir foncé
Graine d'arabica élevée au Coca givré
Rien n'est bridé, si tu sais retrouve une idée
C'est la vie qui veut ça zin-cou
Du coup, on fait nos coups en évitant les balles, la corde fléchit
Il suffit d'un rien, réfléchis
Blotti sous les préaux, taudis rivaux, 'coute fils
La rue la nourrice, dedans on glisse
Sans remords, sur vos lois on p*sse
Pour nos morts, peace

[Refrain (*2)]
Ils deviennent ce qu'ils voient, et voient ce qu'ils deviennent
Qu'est-ce qu'ils deviennent
Dans cette chienne de vie ils veulent la tienne
S'il y a des blèmes, on s'en fout, on tente quand même
Pose-toi la question, après, qui tiendra les rênes?

[Interlude]
Gaffe au précipice, fils
D'en haut on glisse vite

[Couplet 2: Faf]
Ils deviennent ce qu'ils voient, penses-tu, deux mômes
Idolâtrant les truands et les plus connus d'la rue
Regarde ça, comment ils flambent
Putain c'est trop chaud kho, bouger avec ces mecs
Les gadji, le blé, du beurre poto
Un clan, ils voulaient en être, rien d'autre
Cigare au bec à New York, Benz à Naples et
Fils, si t'as la maille XXX, fini d'rêver faut agir
Ainsi, les voilà, pris dans l'délire
En disons deux ans, deux gosses, dix-huit ans à présent
Ont vu leur réputation dans le crime de bas étage prendre
Une autre dimension
La chance du débutant, trop bizarre, trop d'plans foireux et pas d'arrestations
Devant tant d'efforts les grands ont cédé
Ok, vu le CV, on vous prend avec nous à l'essai
Trop doués, deux ans ont passé, les coups se succèdent
L'argent rentre, et les jeunes ont pris d'l'assurance
Le boss les félicite, confirme leur place au sein du clan
Les responsabilise, sous son aile et ça dure quelque temps
Mais très court, la fonction étant remplie lors d'un échange
Les stups interviennent en flag, aussi
Les voici en cellule, séparés
(Les nerfs à vif) la coke trouvée
Et un à un on leur expose les faits
Deux escrocs manipulés
Fils, des chèvres, protégées depuis trois ans et
Les flics qui les surveillaient ont laissé faire
Magouilles, trafic afin qu'ils montent le marché
Disant, tu balances l'organisation
Chacun dans sa cellule, larmes aux yeux et qu'à cela ne tienne
Plus d'caïd, deux naïfs, vois ce qu'ils deviennent, fils

[Refrain]
Ils deviennent ce qu'ils voient, et voient ce qu'ils deviennent
Qu'est-ce qu'ils deviennent
Dans cette chienne de vie ils veulent la tienne
S'il y a des blèmes, on s'en fout, on tente quand même
Pose-toi la question, après, qui tiendra les rênes?

[Interlude]
Qui voudrait me tuer
Prends un ticket et fais la queue

[Couplet 3: Boss One]
Wesh XXX c'est la dèche, rien n'a changé
Les années passent, toujours le même décor, les mêmes cinglés
De jour en jour la merde se perpétue
Dans la rue les mômes sévissent à l'unisson comme des morpions
Pris dans un tourbillon, trouvent refuge dans le chich'
Comme Achille, dans la tête plein de bambou
Tape des styles du genre, j'm'en bats les
Tant qu'je pèse, frère, et fais flipper les
Trop laid, trop d'échecs, de jeunes dans le merdier
La misère, sans prévenir a fait de nous ses amants
Avec le temps mes potes deviennent des as du "ouvre et prends" pas d'sentiment
C'est la jungle, frère, tu comprends
Les gosses connaissent tous les vices pour s'en tirer
Tous des diabolos, do you speak XXX to you, demande à c'poto
Ils prennent exemple sur les aînés
Qui même les deux genoux à terre, pas question d'se laisser aller
Les dangers font partie du décor
Dieu j'implore pour me garder en vie
Qu'il m'aide à éviter ces filets dressés pour me dompter
Faire de moi un prisonnier
À longueur de journée, rien à glander
Chômeur à seize ans, à dix-huit ans déjà longue durée
Que l'odeur du cash le fait saliver
Les touristes deviennent la proie du 143 des chacals
Que veux-tu faire quand tu crèves la dalle
Où il y a, tu prends, qu'est-ce tu crois c'est normal
XXX ils deviennent ce qu'ils voient

[Refrain 2]
Ils deviennent ce qu'ils voient, et voient ce qu'ils deviennent dans la rue
Ils deviennent ce qu'ils voient, et voient ce qu'ils deviennent dans la rue (la rue)
La merde de jour en jour se perpétue
Gaffe au précipice, fils, d'en haut on glisse vite
Soigne nos rimes, le respect s'perd et tout s'effrite

[Scratches (*4)]
"Je parle du quotidien écoute bien, mes phrases font pas rire"

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #


All lyrics are property and copyright of their owners. All lyrics provided for educational purposes and personal use only.
Copyright © 2017-2019 Lyrics.lol