Don Choa
Filles, flics, descentes
[Intro — Sat]
Un pet** pour la route
Comme a dit un gars !
Tant que tu vis, tant que tu respire
Ça donne un tas d'truc à dire
Ouais ! C'est bien ça

[Couplet 1 — Sat]
Je dois rien à personne, si ce n'est à Dieu, ma mère
FF, mes enfoirés et moi-même, mes frères
Ceux qui remplissent nos salles de concerts
Ce public qui se fie à la sincérité de nos disques
Je peux pas prétendre tout comprendre ou tout connaître
Je parle que de moi, de ma vie de façon honnête
Je mérite pas la légion d'honneur pour narrer ce qui se pa**e autour
Respect une fois de plus à tous ceux qui m'entourent
Merci à tous ceux qui me donnent force et amour quand je suis à cour !
A tous ceux que je saoule et qui en demandent encore
J'aimerais avoir les moyens de faire plus, pouvoir vous dire plus
Mais aucun de nous n'a la science infuse
Parfois j'aimerais parler d'autre chose que de frics de cul
D'histoire de drogue à la con de flics de rue !
Même quand je divague, je retombe sur mes pattes
En deux deux, retour à la case départ
Je parle de quoi de filles de flics de descentes
De fric, de brinks, de banques
Chaque fois que mon stylo pleure, de joie ou de douleur
Cet encre c'est un peu de mon sang qui se vide même s'il n'en a pas la couleur

[Couplet 2 — Le Rat Luciano]
Buenos Dias, faîtes ce que bon vous semble
Ecoutez ou haïssez ce qu'on ressent
Ceux d'en bas comprennent car ce qu'on vit se ressemble
Lyrics haute tension, ça parle de filles, flics et descentes
On parle de ça et de ce que nous sommes
Ca va durer jusqu'à ce que l'heure de notre mort sonne
Toi qui es de la zone tu le sais, le sens
L'émotion prend le pas sur la raison comme l'alcool sur le sang
Là où je vis ça parle de putes ou de filles cleans
De cochonnes aimant le kiki et même de Lil'Kim
De ce qui dirige le monde, le liquide, le blé
Est-ce qu'on l'aime ? Oui l'kid
Lorsqu'on cause ça part dans tous les sens, de l'heure où l'alcool nous décompose
A celle des descentes
Les enquêteurs de la crim', de ceux qui les descendent
Si tu es plus sur terre c'est le moment de redescendre
Qu'est-ce qu'on fait ?
On rit, drink, pine, fume, trime, traque et rime
En venant chez nous tu te demanderas où c'est que tu as atterri ?
Dans un énorme asile ou au cœur de la vraie vie

[Refrain]
On parle de ...
On cause de ...
Ça parle de ...
Ça cause de ...
On parle de quoi ?
On cause de quoi ?
Ça parle de quoi ?
Ça cause de quoi ?
On parle de ...
On cause de ...
Ça parle de ...
Ça cause de ...
[Couplet 3 — Don Choa]
Ca parle de filles, flics, descentes, fric, Brinks et banques
On a besoin que de drink, papier, sh*t et encre
J'arrive habillé pas très chic mais je rentre
Et quand je cries, tu crois que c'est un tox' en pleine crise de manque
La lune brille et les soucis te hantent ou le vice te tente ?
C'est que nos vies sur pages que le son se propage !
Imagine si on sort tout un matos militaire
Tu mets ça dans la rubrique sport ou faits divers ?
Le réel c'est pas les séries policières ou les infos
Je voudrais niquer la fille du commissaire dans sa twingo
Tête dingo sans flingot, cherche les lingots d'or
Ca schlingue au max, cha**e quand le gringo dort!
Tu te sens mal ou tu salives ? Tu te sens seul et tu balises ?
En pleine nuit on arrive, mon armée de salauds te salue
Rien à foutre de tes règles ou estimations
Seul le tout puissant connaît notre destination

[Couplet 4 — Menzo]
Dans notre quartier sur les murs y a tout un tas de phrases
Et si je le voulais, je pourrais en faire mes propres phases
T'y trouves souvent des prénoms suivi d'un je t'aime
Ou bien j'te baise ou suce moi pour les plus extrêmes
Crois pas que l'état et les flics soient en reste
Cherche bien, tu trouveras vite des « On vous nique, on vous déteste »
Signé les pet**es pestes
Les mêmes prêts à te sortir un bout ou une lame dès que tu les testes !
Certains appellent ça la cour des miracles
Ceux qui n'y sont jamais venu croient qu'on s'y fait la guerre comme l'Iran et l'Irak !
Y en a pour tout le monde même pour Jacques Ch ...
En fait-on parle de tout et de n'importe quoi dès qu'on fume ce sh ...
Des coups qui pourraient nous rendre riches
Envoyer derrière les barreaux tous ceux qui échouent
Et ici tous connaissent ces récits par coeur
Au point de se confondre parfois avec Clyde ou Bonnie Parker
[Refrain]
On parle de ...
On cause de ...
Ça parle de ...
Ça cause de ...
On parle de quoi ?
On cause de quoi ?
Ça parle de quoi ?
Ça cause de quoi ?
On parle de ...
On cause de ...
Ça parle de ...
Ça cause de ...