A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Shurik’n

"L.E.F."

[Couplet 1]
Liberté pour tous, paroles en l'air
Criées bien haut, fumigènes
Poudre aux yeux, qui deviennent gaz lacrymo
Au pays de la libre opinion
Certains ont des propos
Qui lèvent ce droit à la moitié de la population
Rues pas sûres pour un Noir
Tard le soir, délits de sales gueules
Contrôles, fouilles, nuits au placard
La liberté de l'autre est bien trop grande
La mienne disparaît, les pointes fusent
Mais il m'est juste permis de la fermer
Croup*ssant au fond d'un vieux grenier
Gardé par deux vieux pépés
Costumes gris, attachés-cases
Sourires de nouveau-nés
Écouteurs branchés dans les oreilles
Rien ne leur échappe
Divinité omniprésente
Finie la vie privée
On m'a dit qu'elle là
Je ne l'ai pas vue passer
Trop rapide, elle s'est barrée
Et là, je peux plus la rattraper

[Refrain]
La liberté était là il y a pas longtemps
L'égalité l'a prise par la main
Elles sont parties avec le vent
Tu peux toujours rêver mon enfant
Et croire au Père-Noël
Pour la fraternité, j'espère que t'as le temps
La liberté était là il y a pas longtemps
L'égalité l'a prise par la main
Elles sont parties avec le vent
Tu peux toujours rêver mon enfant
Et croire au Père-Noël
Pour la fraternité, j'espère que t'as le temps

[Couplet 2]
Toujours le mec pas clair qu'on fouille
Le petit qui dérouille, qu'on verrouille
Justice à deux vitesses
Le glaive est rouillé, khoya
On ne s'habille pas pareil, tu vois
Seulement, l'habit fait le moine
Tant pis pour moi, j'ai fait mon choix
Les préjugés traquent, la BAC frappe
Obligé de zigzaguer pour une zigzague roulée
On prend plus que pour vol
Qualifié, le fort fait des ronds sur le dos du faible
Diffuse la décadence, image de déchéance
Démence devient indécence
On use à outrance de violence
J'en perds mes sens et pense à l'urgence
Les cons s'en gavent la panse
Stopper l'émergence
Fraternité se livrant au fratricide
Partis politiques
Dogmes liberticides
Montée en flèche du taux de suicide
Épuisés, les mecs stoppent leurs quêtes
Abattus, ils trouvent le réconfort
Dans la douceur d'une balle dans la tête
Du plus friqué au plus fauché
Y'a pas un fossé
Pour un Pascal froissé, fissa
On fait crier l'acier, spécial SDF
Pour Noël, la conscience s'éveille
Et entre deux mois de décembre, elle crève
Les peuples tombent, ça tire dans tous les sens
Je te jure, ici, pour des baskets
Tu perds l'usage de tes jambes
Sans-papiers virés à coups de pieds
Du temple de la charité
Comme des stars de la criminalité
Les personnalités mangent
Laissent les miettes et prennent l'argent
Pour un élixir d'immortalité
Pour survivre à l'humanité
Aveuglés par la finalité
On perd la vitalité
La volonté vacille, victoire de l'agressivité
Elle était là, du moins j'croyais, c'était pas vrai
Elle s'est barrée, on m'a blousé
Et là, j'peux plus la rattraper

[Refrain]
La liberté était là il y a pas longtemps
L'égalité l'a prise par la main
Elles sont parties avec le vent
Tu peux toujours rêver mon enfant
Et croire au Père-Noël
Pour la fraternité, j'espère que t'as le temps
La liberté était là il y a pas longtemps
L'égalité l'a prise par la main
Elles sont parties avec le vent
Tu peux toujours rêver mon enfant
Et croire au Père-Noël
Pour la fraternité, j'espère que t'as le temps

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #


All lyrics are property and copyright of their owners. All lyrics provided for educational purposes and personal use only.
Copyright © 2017-2019 Lyrics.lol